Exposition numérique internationale «Marie Curie, femme de science»

 

Scénographies interactives, installations immersives avec la création de l’exposition numérique internationale: « Marie Curie, femme de science » et l’espace interactif : « Signes d’eau » en langues arabe, chinoise, française, graphique et interactive.

 Voir le mini-site de l’exposition

Travelling sur la vie et l’œuvre de Marie Curie

L’exposition multimédia « Marie Curie, femme de science » apporte un nouveau regard sur la dimension scientifique et internationale d’un personnage d’exception.

Itinérante, elle a été présentée dans plusieurs lieux au cours de l’année 2005, l’année mondiale de la physique. L’exposition s’y inscrit opportunément.

Physicienne, chimiste, préoccupée par les applications thérapeutiques de ses découvertes, deux fois prix Nobel, Marie Curie est présentée à travers un dispositif interactif.
Nourrie de photographies inédites, de reportages, d’entretiens vidéo de spécialistes, de notions fondamentales expliquées de manière interactive, cette exposition explore l’itinéraire personnel et professionnel de cette enseignante chercheur, directrice de laboratoire.

Dans une reconstitution modélisée du laboratoire de Marie Curie, les visiteurs testent leurs connaissances et refont en 3D temps réel quelques expériences de physique élémentaire, conçues par Marie Curie et destinées à sa fille Irène et aux enfants de ses amis.
Articulée au site officiel de Marie Curie, l’exposition reprend et valorise les récits d’Hélène Langevin et de Pierre Radvanyi, directeurs émérites du Laboratoire de Physique Nucléaire IN2P3, ainsi que ceux de Christian de la Vaissière, directeur de recherche au CNRS, laboratoire de physique nucléaire et hautes énergies (Université Paris 6).

 

Scénographie:
L’exposition présente les différentes étapes de la vie de Marie Curie: sa jeunesse, sa rencontre avec Pierre Curie, son statut de directrice de laboratoire et ses travaux sur la radioactivité.
Les supports utilisés dans l’exposition sont soit traditionnels, soit liés aux nouvelles technologies. Chaque espace crée un univers de consultation spécifique.

 

Fresque chronologique:
Cet espace se compose d’une fresque panoramique de 11 mètres retraçant en 10 dates l’itinéraire d’une grande figure scientifique internationale. Cette fresque constitue une déclinaison physique de la chronologie conçue pour le site web : www.mariecurie.sciences.gouv.fr. La priorité est donnée aux images d’archives avec de grands formats photographiques juxtaposés aux textes. Les photos choisies rendent l’émotion, le statut de femme  du personnage de Marie Curie.

 

Espace Laboratoire:
Une console de simulation permet aux visiteurs de refaire en 3D temps réel des expériences de physique élémentaire. Cet espace se veut immersif et plonge les visiteurs dans l’ambiance du laboratoire depuis une vision subjective.

 

Espace Vidéo projection:
Il s’agit d’un espace de respiration, en retrait, permettant une visualisation intimiste de vidéos telles que des entretiens d’Hélène Langevin et de Pierre Radvanyi, le reportage de la journée « Une jonquille pour la vie, une jonquille pour Curie », ainsi que des reportages réalisés par le CNRS Images Medias.

mots-clefs: expérience 3D, expérimenter, scénographie interactive, simuler, valorisation scientifique, fresque chronologique, interface, innovation, immersion, médiation, radioactivité, découverte, laboratoire, transmettre, comprendre, itinéraire, femme de science

 

Programmation de l’exposition en France et à l’étranger:

Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord
du 17 au 27 janvier 2005

Mairie du Vème arrondissement de Paris
du 8 au 24 mars 2005

Université Paris 8 – « journée de la création » ville de Saint Denis
du 20 au 22 mai 2005

Centre Paul Langevin à Aussois – CNRS
du 6 juillet au Lycée Marie Curie à Sceaux
15 septembre 2005

Savante Banlieue – Université Paris 13
13 et 14 octobre 2005

MJC d’Ermont (95) – Fêtes de la sciences 2005
du 26 octobre au 8 novembre 2005

Marie Curie première « professeure » à l’Université
participation à l’exposition réalisée par l’Université Pierre et Marie Curie
du 25 novembre au 21 décembre 2006

Deux expositions tournent depuis 2006 : en Chine et dans l’Océan Indien, prises en charge respectivement par l’association pour la Science et la Technologie de Shanghai et par l’Ecole des Beaux Arts de l’Ile de la Réunion.

Ambassade de France en Colombie: décembre 2011
Cette exposition a été réalisée avec le soutien de la MSH Paris Nord et de la plateforme AST, de l’Université Paris 8, du ministère de la Recherche et de l’Education, de Plaine Commune, du conseil général de la Seine Saint-Denis, du CNRS.

 

Laisser un commentaire